Largement critiqué pour son manque de réaction officielle suite au décès tragique de Georges Flyod, le président américain se devait de réagir. Il est vrai que ces émeutes risque d’être un frein à sa réélection dans 5 mois, lui qui avait été accusé de ménager la chèvre et le choux lors des violences de Charlottesville de 2017. Il avait condamner les actes violents de deux cotés, semblant renvoyer dos-à-dos les suprémacistes et les antiracistes.

Fidèle à son numéro d’équilibriste, il vient de publier un nouveau tweet, qui tente d’apaiser les passions, en annoncant une sanction exemplaire.

« Le policier sera sanctionné, il n’aura plus le droit qu’à deux armes à feu  pendant son service» a-t-il écrit sur son compte, rappelant au passage que cela constitue la sanction la plus sévère jamais prise contre un policier blanc . Rappelons que chaque policier est autorisé à porter deux revolvers, un fusil à pompe, un pistolet-mitrailleur, 18 grenades et un taser. Mais raisonnables, la plupart des policiers renoncent à ce dernier accessoire pour ne pas se charger inutilement

Les réactions à ce message ne devraient pas tarder. Il n’est pas sûr que celui-ci fasse revenir le calme.