On n’attaque pas impunément un américain, qui plus est sur le sol des États-Unis. Les Serbes viennent de l’apprendre à leurs dépends ce matin.

Suite à l’agression par balle (de tennis certes, mais balle quand même) d’une juge de ligne par un serbe à l’US Open hier, le président à la moumoute St. Maclou vient de commander à ses troupes de bombarder la Serbie. Le FBI a passé la nuit à visionner les différentes images pour tenter d’identifier l’agresseur qui s’avère être un ressortissant serbe, qui a rapidement quitté le pays une fois son forfait accompli.

On était en droit de se demander si le terroriste agissait sur ordre de ses dirigeants, et donc si la Serbie était impliquée dans cet attentat isolé, mais Trump ne s’embarrasse pas de ces détails. C’est un président qui défend son peuple avant tout contre les autres peuples des pays de merde.

La Serbie est donc définitivement rayée de la carte, mais ce n’est pas trop grave, car de toute facon, le président Trump aurait été incapable de la située géographiquement.