A Stenay, le mauvais goût prend le pas sur l’hommage.

Il avait été décidé de laisser les habitants de la commune décider du nom de la future piscine municipale. C’était sans compter sur quelques petits malins qui ont trouvé drôle de bourrer les urnes avec le nom de Grégory Villemin.

Dans un souci du respect du suffrage universel, la Mairie s’est décidée à garder le nom.