Si on regarde plus en détail les statistiques mondiales relatives au coronavirus, on remarque que la Russie est un des pays les moins touché par la maladie. Le nombre de décès est très bas puisqu’on en a recensé que 76 depuis le début de la pandémie.

Ce bilan appréciable s’explique en partie par le fait que la majorité des russes s’auto-désinfectent de l’intérieur à grande rasade de solutions hydro-alcooliques, mais déshydratées.

On remarque également que les journalistes russes paient un lourd tribut, puisque les victimes sont exclusivement issues de leur corporation, ce qui est ,avouons-le, extrêmement insolite.

Très souvent les journalistes sont retrouvés avec 12 coups de couteaux dans le dos. Selon les conseillers médicaux du président, c’est un symptôme fréquent observés chez les cas graves infectés.

Toutes les rédactions russes tremblent devant ce virus qui ne semble tuer que les journalistes. Chez RT et Sputnik, tout le monde est serein.