Le gouvernement, toujours dans le combat idéologique de la réforme des retraites, tente des choses.

La nouvelle proposition vise particulièrement Adrien Quatennens, histoire de bien lui sucrer sa retraite.