Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’idylle entre Bigard et les gilets jaunes est en train de tourner vinaigre.

Vendredi, il s’est désolidariser des propos de Jérôme Rodrigues, qu’il jugeait honteux. Le leader autoproclamé des Gilets Jaunes avait publiquement comparé les policiers à des nazis. Curieusement, il était encore en vie le lendemain, ce qui est, reconnaissons le, une chose étonnante dans une dictature sanguinaire et impitoyable comme la Macronie.

Jean-Marie Bigard a quand même désiré se rendre sur les lieux de la manifestation, ce samedi, ais il fut rapidement exfiltré sous des huées et insultes des Gilets jaunes présents, qui l’ont traité entre autre de collabo.

Pour ne plus être dérangé par ce ténor de la politique, lors des manifestations à venir, Jérôme Rodrigues s’est entouré de deux nouveaux Gilets jaunes, qui de l’aveu même du protagoniste, devrait réfréner les velléités de Bigard à se joindre au mouvement jaune.

Bon, admettons que le comique les confonde avec deux potes à lui déguisés en chauve-souris et qu’il s’approche un peu trop, il faut encore que les Chiroptères le remarquent dans la foule.

Bon admettons qu’elles le remarque! Il faut encore qu’elles arrivent à passer le barrage de gardes du corps qui accompagnent Bigard quand il tente de se mélanger au peuple!

Bon admettons….