Alléluia, les églises peuvent rouvrir. Le dogme fascisant va pouvoir reprendre son apostolat. Les chrétiens respirent. Certains, privés de drogue spirituelle, dépérissaient. Pour protester contre la fermeture de leur lieu de culte, de nombreux chrétiens se réunissaient devant les églises pour avoir le droit de se réunir dans les églises.

Toujours soucieux de soigner son électorat, le président Macron a autorisé la réouverture des églises. Cependant la jauge est réduite à trente personnes, grenouilles de bénitier comprises.

Les représentant du culte se sont insurgés véhémentement contre cette jauge, qu’ils jugent minimaliste. Mais à bien y réfléchir, cette mesure permet la réouverture normale de 99,8 % des églises du pays. Dans la Meuse, il suffira de ne rouvrir qu’une seule église pour recevoir tous les pratiquants du département, alors que lors de la réouverture des débits de boisson, il faudra rouvrir tous les établissements pour recevoir les pratiquant d’une autre religion, plus spiritueuse que spirituelle