On rigole mais on est trop outré pour réagir autrement.

Deux choses sont outrantes dans cette affaire.

Premièrement, la souffrance du gamin ainsi que la violence de son harcèlement.

Mais surtout, c’est l’attitude de la mère, cela fait des années qu’elle utilise l’image de son fils pour faire le buzz sur internet, le mettant en scène dans diverses situations. Elle est une des premières personnes à mettre en cause dans le mal-être de son fils.

On veut bien se foutre de la gueule de tout le monde : des cons, des moches, des handicapés, des juifs, des chrétiens, des gros, des vegans, des roux (les pires), des arabes, des gilets jaunes, du RN, du gouvernement et même des nains.

Mais JAMAIS on ne trouvera drôle de voir un enfant pleurer à cause de la connerie des autres.

Parents, c’est à vous d’y veiller et éduquer vos putains de gosses.