Le maitre de Curtis ne cesse de multiplier les déclarations sur l’innocence de son chien Curtis dans la mort d’Elisa Pilarski et ce malgré des avis de vétérinaires et des expertises ADN accablantes.

C’est fou le nombre de personnes mordues par des chiens qui « mais non, il ne mord pas, il est gentil »

Peut être faudrait-il apprendre à leurs connards de maîtres que personne ne peut savoir exactement ce qui se passe dans la tête d’un chien, surtout si celui-ci est d’une race réputée agressive, mais ça non plus, le maître de Curtis ne le savait pas.

Mais c’est bien connu. Le maître aime sa petite boule de poil et sait pertinemment que cette dernière est incapable de la moindre violence. Et il est près à le clamer partout, au lieu de fermer sa gueule comme le recommanderait la décence dans un cas pareil.

Il a déclaré dans une conférence de presse qu’il ne croit pas aux conclusions des vétérinaires et entend démonter cette « mascarade ». Il a déjà publié une photo prouvant que son chien était exclusivement végan.

D’autres preuves vont surement suivre, puisque le chien est innocent.