Y a t-il dans le monde une personne qui dit plus de conneries que Sibeth Ndiaye ? Ceux d’entre vous qui ont répondu par la négative oublient Nabilla, la Lucky Luke de l’ineptie, la femme qui parle d’abord et refléch……qui parle d’abord.

Elle inonde de ses messages les réseaux sociaux, à destination des cas (également sociaux) qui la suivent et érige ce néant ambulant en modèle.

Il y a une semaine, elle a donné un conseil surprenant, en tentant de nous apprendre le mode d’emploi du masque chirurgical

« Lavez-vous les dents juste avant aussi parce que si vous mettez le masque, le nez dedans, et que vous parlez et que vous ne vous êtes pas lavés les dents, vous risquez de vous asphyxier ! »

En début de mois, elle a également créé une polémique en exhibant fièrement le sac en peau de crocodile de 300 000 € que lui a offert son mari pour qu’elle puisse y ranger ses couteaux.

Cible des critiques acerbes des défenseurs de la cause animale, la nuisible médiatique a tenté de se justifier en déclarant :

« Plein de gens disent que ce n’est pas cool pour les crocodiles mais bon ce n’est pas moi qui l’ai tué »

Pour rattraper ses bourdes, Nabilla s’est offert un nouveau sac à main, mais cette fois-ci en peau de pangolin. Ce dernier étant actuellement l’animal le plus détesté de la terre, la bimbo pensait être cette fois épargnée par les critiques.

Mais une fois de plus elle se trompait. Les internautes lui ont reproché d’encourager par l’acquisition du sac susdit, la chasse au pangolin et donc l’éventuelle consommation de ces animaux par des humains voire des chinois.

Là encore, elle a rapidement réagi et a tenté de se justifier :

« Plein de gens disent que ce n’est pas coolà cause du coronavirus, mais bon ce n’est pas moi qui l’ai mangé le pangolin »

Cette déclaration va-t-elle calmer ses détracteurs ? Rien n’est moins sûr !