En plus de 60 ans de carrière médico-artistique, Rika Zaraï a fait plus pour la promotion du Saint-siège que 2000 ans de papauté. Pour la chanteuse, il serait plus judicieux de parler de sain-siège, dont l’efficacité a été reconnue en cas d’hémorroïdes, mais également de pénurie de papier-toilette.

Le pape François décrète donc deux journée de deuils chrétien en hommage à la papesse du bain de siège et puisqu’il canonise à tour de bras tout et n’importe qui, envisage de soumettre la candidature de celle qu’on appellera peut-être un jour Sainte Rika.

Une statue a même été commandée au sculpteur attitré du Vatican. Cependant, le pape demande que la future statue soit habillée d’une chemise et d’un pantalon, même si cela contredit les aspirations nudistes que la chanteuse a véhémentement revendiquées.

Ce soir, on priera Sainte Rika, sans chemise et sans pantalon.