Un drame vient de se jouer à Metz, avec une circonstance aggravante, puisque perpétré par un nancéien.

Ce chasseur, invité par un messin à une partie de chasse, a abattu le Graoully , le mythique et pourtant bien réel dragon symbole de la cité lorraine.

Certes, la légende veut qu’il fut chassé par saint Clément de Metz, premier évêque de la ville au III e siècle, mais les habitant de Metz et les historiens savent que le dragon est revenu à la mort du saint susdit, et qu’il protège depuis la ville contre les alsaciens et autres touristes qui prononcent Metsse.

Stan Hislas, le chasseur qui a abattu la bête était confus après découvert la fatale méprise dont il est l’auteur :

« J’ai vu quelque chose bouger, j’ai cru que c’était une galinette cendrée, et j’ai tiré »

Une chose est sure, ce drame ne va pas arranger les relations entre les habitants des deux citées lorraines. Découvrant le drame, les messins parlent de vengeance.

Certains veulent organiser des expéditions punitives sur la place Stanislas, d’autres, plus belliqueux, envisagent de détruire la réputation de cette ville en rappelant dans tous les médias nationaux et sur les réseaux sociaux que Nadine Morano est née dans cette cité.

D’autres envisagent d’envoyer des joueurs de foot du centre de formation messin au club nancéien, mais la convention de Genève empêchera sûrement cette mesure de rétorsion trop inhumaine.

Une chose est sûre, on n’envie pas les habitant de Pont-à-Mousson qui vont se retrouver pris entre deux feux.