Chaque quinquennat a sa particularité. Celui de François Hollande était placé sous le signe de la pluie, celui de son successeur se distingue par les cathédrales en feu. A mon avis, ce n’était pas son projet. Si un jour, il publie son programme de campagne de 2017, on pourra vérifier.

Comme Pour Notre-Dame, Macron désire reconstruire rapidement. Mais voilà, après les 7 milliards accordés au personnel de santé et le recul du PIB suite à la crise sanitaire, les caisses de l’État sont aussi vides que le coffre-fort de Benalla

Notre président a donc décidé de reprendre un des milliards accordé lors du Ségur de la santé, pour permettre le démarrage rapide des travaux de restauration de la cathédrale

Les travailleurs de la santé iront dés demain brûler un cierge et prieront pour qu’aucun autre lieu de culte ne vienne à brûler avant la fin du quinquennat.