Voilà, c’est tout. Cet article n’est qu’un prétexte à un jeu de mot aussi douteux qu’éculé (Non, il ne manque pas de « n »). Qui plus est, cette boutade a sûrement été déjà exploitée ailleurs ou/et dans un autre temps.

Alors qu’ajouter de plus à cette pathétique blaguounette?