Horreur. C’est tout ce qui vient à l’esprit de Frédéric Minou, inspecteur de la brigade hygiène et restauration de la Police de Longwy. Directeur adjoint de la SPA sur son temps libre.

En effet, c’est au détour d’une inspection qu’il découvre avec effroi un jeune Teckel en train de cuire à la broche. Horrifié, il réalise que tous les kébabs de la ville se fournissent en viande de la même façon.

Devant la crise du coronavirus, les abattoirs n’arrivent plus à écouler les stocks de viande de chien. Les restaurants asiatiques suscitant la méfiance auprès des consommateurs, les fournisseurs se rabattent alors sur les kébabs et autres vendeurs de tacos.

CqyYtpMW8AEcL_N