Le syndicat des prostituées annonce porter plainte pour diffamation.

En effet, ces travailleuses du sexe valident que leurs fils sont des « fils de putes » mais qu’il est inadmissible qu’on sous-entende qu’ils soient chasseurs.

Elles préfèrent privilégier l’appellation : « Gros cons d’enculés alcooliques ».