Nous vivons une nouvelle ère. Entraînés par le mouvement Black lives Matter, des nombreux militants font la chasse aux clichés racistes, ou qui pourraient être interprétés comme tels.

Après le déboulonnage des statues, c’est le monde du cinéma qui est touché par cette révolution. Ça a commencé avec le classique « Autant en emporte le vent », qui a disparu de la plateforme HBO et est revenu accompagné de vidéos explicatives sur le contexte historique de l’époque où le film a été tourné.

Afin d’anticiper une éventuelle chasse aux sorcières, la troupe du Splendid a décidé de rebaptiser ses films cultes, pour paraître moins clivant et ne pas donner l’impression de dénigrer une catégorie de la population.

La trilogie des « bronzés » sera donc rebaptisé « Ceux qui sont restés trop longtemps au soleil ».

Le nom d’un des acteurs de ces films a été, dans la même optique, également changé pour devenir : Michel De-Couleur.

Avec un nom pareil, il n’est pas prêt de conclure !