Le hashtag #balancetonenculeurdemouche vient de rattraper la rédaction de notre modeste journal.

Un diptère vient de publier une série de messages sur les réseaux sociaux (pas sur twitter, de peur de se faire bouffer par l’oiseau Larry), accusant notre rédacteur en chef d’agressions sexuelles.

Selon les dire de la belle ailées, notre chef l’aurait attirée en déposant sur la table un article de valeurs actuelles. il aurait ainsi pu la capturer et lui faire subir tel un rappeur français.

Cependant, il est fort possible que ce témoignage soit complètement faux, et que sa réputation d’enculeur de mouche ne soit justifiée que par la façon dont il pinaille sur les moindres détails, nous demande sans cesse de vérifier chaque allégation, toujours attaché à la véracité des articles que nous publions

Mais bon, par précaution, amies mouches, ne vous approchez pas trop!