Après quelques hésitation, le gouvernement a décidé, suivant les conseils de l’Organisation mondiale de la santé, de reprendre les vaccinations avec le remède du groupe suèdo-britannique.

Malheureusement, la suspension du vaccin par mesure de précaution, n’a fait que renforcer la défiance des français vis-à-vis du sérum et beaucoup sont maintenant réticents, préférant par exemple le Pfizer, voire même le spoutnik.

Pour résoudre ce problème et restaurer la confiance des français, le vaccin AstraZeneca sera donc rebaptisé « Chloroquine » et une photo du Dr. Raoult imprimée sur l’étiquette saura convaincre les plus hésitant.

En France, on a pas de sérum, mais on a des idées.