Suite à l’arrivée de la deuxième vague, annoncée dans une vieille vidéo du professeur Raoult, mais réfutée dans une autre vieille vidéo du même professeur, le gouvernement envisage de nouvelles mesures pour pallier au manque de lits dans les hôpitaux. Le Grand Est avait été particulièrement touché par la première vague, et des patients de cette région ont du être transporté dans d’autres régions, voire même dans des hôpitaux allemands.

Après avoir repoussé la proposition absurde d’un fonctionnaire du Service de documentation extérieure et de contre-espionnage qui recommandait de réquisitionner tous les Monsieur Lee, le gouvernement a décidé de réquisitionner les dortoirs des divers forts et bâtiments de la ligne Maginot.

Certes, ces bâtiments ne sont pas vraiment confortable, mais le président a déclaré que nous étions en guerre contre le virus, et en temps de guerre, le confort n’est pas la préoccupation principale des décideurs.

De plus, les lits que l’on trouve dans les forts du Grand Est, datent souvent de la même époque que les lits dans la plupart des hôpitaux publiques français.

Alors à la guerre comme à la guerre!