C’était le bad buzz de ce lundi. Les algorithmes d’une plateforme en ligne ont laissé passer un article qui n’aurait jamais du arriver sur les pages de site de vente en ligne. On apprenait que des poupées sexuelles d’enfants ont été brièvement visibles sur Amazon. Cette affaire fait suite à un autre petit scandale de 2010 où un guide du pédophile a été mis en vente sur la page. Les deux articles ont bien sûr été retiré rapidement par les responsables du site.

Mais ce matin, quelques internautes ont découvert sur un autre site de vente en ligne, des poupées sexuelles représentant des prêtres. Même si la présence de ces articles ne constitue pas un délit, elle vient égratigner un peu plus la mauvaise image de l’église catholique, qui par son attitude, son silence et ses agissements criminels se suffit à elle-même pour ternir son image