Voici un jeu de chaise musical qui risque de donner du grain à moudre aux patriotes et autres identitaires  « souchiens » qui adhèrent à la théorie du grand remplacement.

Le professeur Didier Raoult, nouvelle idole des français qui ont appris la médecine sur Youtube va quitter son poste à l’IHU de Marseille pour diriger l’hôpital du peuple de Wuhan. Le nom de son remplaçant est déjà connu. Ce sera l’illustre professeur Disiz Rayoud, une éminence scientifique congolaise.

L’Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses de Marseille est issu d’un partenariat entre l’Université d’Aix-Marseille, les hôpitaux universitaires de Marseille, l’Institut de recherche pour le développement (IRD), le Service de santé des armées, BioMérieux, et l’Établissement français du sang. À ce titre, il est normal que son directeur soit nommé par le gouvernement.

Or comme le savent les patriotes avertis, le ministre de la santé est un bobo islamo-judéo-communisto-gauchiasse, et à ce titre instaurateur du grand remplacement. Évoquant une vague coopération entre les scientifiques français et africains, ils ont donc évincé un français de souche de ce poste prestigieux pour y placer un étranger.

Pour rassurer ces détracteurs, le professeur Disiz Rayoud a déclaré que comme son prédécesseur, il publiera de nombreuses vidéos sur Youtube, cosignera des milliers d’articles et donnera son avis sur tout et n’importe quoi.