C’est pas l’homme qui prend la mer, c’est la mer qui prend l’homme. TARTE À TAIN !