Le ton monte entre les présidents de la France et de la Turquie: Ce dernier franchit un pas supplémentaire en soutenant le mouvement initié dans plusieurs pays musulmans contre le droit au blasphème.

Après avoir réitéré ses insultes contre Emmanuel Macron, il en a remis une couche en déclarant: « Une campagne de lynchage semblable à celle contre les Juifs d’Europe avant la Deuxième Guerre mondiale est en train d’être menée contre les musulmans », Il va même jusqu’à accuser certains dirigeants européens de « fascisme » et de « nazisme ».

Afin de calmer les tensions, le président Erdogan en fin diplomate, revient un peu sur ces propos ce soir. Il a même déclaré à propos du président Macron:

« Mais non, je l’ai pas insulté l’aut’ abruti de bâtard de sa race! » De tels termes sont pour nous, comme le « putain con », des marseillais , un genre de ponctuation. (merci Véro)

Bien engagé sur le chemin de la réconciliation, il aurait même ajouté: « En fait, j’ai beaucoup de respect pour ce connard de crétin de sa mère la pute!« 

Grâce à ces propos d’apaisement, un conflit est sûrement évité!