Cette fois-ci, le président Aulas ne peut plus nous jouer son sempiternel « Ouin-Ouin au pays des gens qui veulent du mal à l’Olympique Lyonnais. Cependant, pendant son interview après la victoire historique de son club contre Manchester City, il n’a pas pu s’empêcher d’en remettre une couche sur le sort qui s’acharnait sur son club avec l’arrêt prématuré du championnat de France. Évidemment, ce « grand communiquant » préférerait crever, plutôt que de reconnaître que cet arrêt tant décrié est peut-être le facteur qui a favorisé cette victoire historique.

Tout communiquant vit au dépend des cons qui l’écoutent encore.

Toujours est-il que Lyon redevient depuis samedi la capitale des Gaules, et pas seulement grâce aux performances sexuelles de ses prêtres!