On parle beaucoup des petits commerçants et des travailleurs de la culture, les laissés-pour-compte de la crise sanitaire actuel. Mais une célébrité connue et adorée de tous les Français se retrouve également en chômage technique depuis le début de la pandémie. Il s’agit de Bison Futé, qui nous accompagne depuis 1976 sur les routes de nos vacances. Le confinement oblige, il se sent inutile du fait de la diminution du trafic automobile.
Mais contrairement à ses frères indiens d’Amérique, il ne se laisse pas abattre et profite de son temps libre pour se payer, lui aussi, enfin des vacances bien mérité. Car n’oublions pas que depuis 44 ans, il travaille sans relâche, et également pendant les vacances scolaires, à la différence de ces feignasses de profs.
Il a enfin pu revenir sur les terres de ses ancêtres, les États-Unis et en a profité pour visiter la Capitale et notamment le Capitole, comme le prouve cette photo qui a fait le tour du monde. Si le cliché prouve qu’il s’agit bien de notre bison à nous, on peut cependant constater qu’il a laissé le coté « Futé » à la maison. C’est vrai qu’aux States, cette caractéristique est généralement superflue.
Mais contrairemment à ses frères indiens d’Amérique, il ne se laisse pas abattre et profite de sobn temps libre pour se payer, lui-aussi, enfin des vacances bien mérité. Car n’oublions pas que depuis 44 ans, il travaille sans relache, et également pendant les vances scolaires, à la différence de ces feignasses de profs.
Il a enfin pu revenir sur les terres de ses ancètres, les États-Unis et en a profité pour visiter la Capitale et notamment le Capitole, comme le prouve cette photo qui a fait le tour du monde. Si le cliché prouve qu’il s’agit bien de notre bison à nous, on peut cependant constater qu’il a laissé le coté « Futé » à la maison. C’est vrai qu’aux States, cette caractéristique est géneralement superflue (Merci Gilles L.).