La pénurie de Papier toilette fait rage dans tous le pays. Provoquée par une poignée de dégénérés vaguement humanoïdes qui passent leur temps à se demander où est passé la solidarité mais remplissent leur caddie de PQ dés que rode la rumeur du spectre d’une éventuelle rupture de stock, elle menace nos fesses propres.

Cette pénurie est également amplifié par les non-moins abrutis, qui remplissent également leurs armoires de cet indispensable produit , pour ne être en manque à cause de ceux précédemment cités, qui stockent à tout va.

Cette humanité de merde mérite vraiment de crever, quand on en est rendu à se battre pour des rouleaux de PQ.

Mas attention,comme dans le le scénario d’un mauvais Mas Max, on signale des bandes de pilleurs un peu partout sur le territoire et particulièrement aux alentour de Verdun. Contrairement au film cité plus haut, ces hordes de pillard ne veulent pas votre essence, mais vos réserves de papier hygiénique.

Il sont prêt à toutes les atrocités pour obtenir l’objet de leur convoitise. Mais en choisissant Verdun pour lieu de leurs forfaitures, ces pillards font un mauvais calcul. En effet, 90 % des Meusiens vont encore à la cabane au fond du jardin et utilisent pour s’essuyer, des ouvrages dont ils n’ont pas ou plus l’usage parce que inintéressants. On peut y trouver des livres de pseudo-philosophes amateurs de crème pâtissière, ou des ouvrages de prédictions astrologiques de charlatanes trop bien connues.