La crise du coronavirus est une occasion formidable pour tous les trafiquants et escrocs. Ils profitent de la situation pour assouvir leur goût du lucre à l’aide de procédés douteux.

Sur les sites de vente en ligne sont proposés des rouleaux de papier-toilette à des prix indécents, proposés par des personnes peu scrupuleuses.

De nombreux masques vendus un prix d’or, sont de mauvaise qualité. On trouve également sur la toile, proposés par des artistes, de nombreux « live » , eux aussi de mauvaise qualité.

Mais pire encore, la police annonce le démantèlement d’une fabrique clandestine de masques halal à VandœuvrelèsNancy.

Le négoce n’était pas enregistré à la Chambre des commerces, et les produits étaient fabriqués au mépris des normes CE en vigueur.

Pire encore, le procédé utilisées pour rendre ces produits halal est sujet à polémique. Les masques seraient pendus vivants dans une arrière-cour sordide, prétendument pour être séchés avant emballage.

Ces emballages posent également problème. Ils sont neutres et aucune information ne vient mentionner que ces masques qu’il contiennent sont halal.

Eric Zemmour dénonce déjà sur les plateaux de télévision une nouvelle manœuvre des exécutants du grand remplacement, visant à imposer de tels produits à des non-musulmans.

La fabrique clandestine a été démantelée, mais il n’est pas exclu que d’autres entreprises similaires soient encore en activité en Lorraine.