Quand il ne raconte pas les anciennes blagues de cul que Jean Roucas entre autres avait déjà fait siennes, Bigard s’ennuie. Pour s’occuper, il tentait à lui seul de déceler toutes les failles du FBI dans la version officielle du 11 septembre, mais il est en ce moment, un peut moins véhément sur ce sujet. Pensant que le fait de faire rire les poissonnières de Ménilmontant avec des poils et des couilles lui conférait une réelle chance aux prochaines présidentielles, il s’est rapproché des gilets jaunes. Mais depuis peu, il s’est désolidarisé de ce mouvement suite aux déclarations de Jerôme Rodrigues sur les policiers.

Il a quand même tenté de montrer sa frimousse de candidat lors de la tentative de reprise du mouvement précité, ce samedi. Il s’est fait conspuer par certains manifestants et a dû quitter le cortège précipitamment.

Vexé, il tente donc de lancer son propre parti politique et de rassembler ceux qui se retrouvent en lui.. Fidèle à sa réputation, il a baptisé son mouvement : Les slips jaunes….devant. Il a même été rejoint par un de membres des Biouman, on vous laisse deviner lequel.

Ce sous-vêtement était déjà à l’honneur lors des précédents spectacles de l’humoriste.

Souhaitons longue vie à ce mouvement, puisqu’à n’en pas douter, il nous servira les jours où nos rédacteurs seront en manque d’inspiration. Il

Le slogan rappelle un peu celui utilisé par Coluche lors de sa candidature pour 1981 et qui était : Tous ensemble pour leur foutre au cul avec Coluche !

Légèrement différent, le cri de ralliement de l’aubois sera : Tous ensemble dans le même trou avec Bigard!