Décidément, le quinquennat de Macron est placé sous l’ère de la palinodie. Le nouveau volte-face du gouvernement est impressionnant. Quelques heures après avoir évoqué la prolongation du confinement au delà du 11 mai pour les personnes âgées de plus de 65 ans, il a de nouveau effectué une pirouette dont seul lui a le secret. Cédant devant le tollé provoqué par nos anciens, il s’est donc rapidement dédit et exclut dans ses propos une discrimination des seniors.

Il en appelle désormais à la responsabilité individuelle de chacun, et laisse donc les anciens prendre leur destin en main et décider eux-même d’un éventuelle prolongation de leur confinement.

Rappelons au passage, que le désir initial du président, de prolonger le confinement des personnes de plus de 65 ans est sûrement motivé par l’age de la Première Dame, qui est de …..66ans.

Il ne reste plus qu’à attendre un nouveau revirement. En effet, il n’est pas impossible que demain, le président ne vienne infirmer le déni confirmant l’annulation prochaine du désaveu de son revirement.

Car même si on ne sait pas si Emmanuel Macron avance ou recule, on sait en revanche qui sont les victimes du coït furtif, décrit dans la prochaine strophe de la chanson.