« Si le comique de l’Aube, qui pourtant n’est pas un enfant de chœur, peut le faire, alors je peux le faire aussi ! »

C’est sur ce jeu de mot digne de lui que notre comique régional vient d’annoncer, à l’instar du peuso-rigolo vulgaire suscité, qu’il se portait candidat pour la prochaine présidentielle.

Il est persuadé que s bonhomie finaude sera son principal atout pour diriger le pays. Avec lui, pas de langue de bois, juste des sabots. Il est même certain d’emporter l’adhésion de tous les gilets jaunes, qui seront séduits par son éternel gilet en peau de vachette.

A 84 ans, le comique se dit même prêt à faire deux quinquennats, ce qui lui permettra de faire de nombreuses réformes.

Comme il ne sort que rarement de son coin reculé des Vosges, il n’est pas tout à fait au courant des dernières innovations survenues dans le reste de l’hexagone.

Ainsi, sa proposition d’équiper chaque ville du tout-à-l’égout risque de rendre sa victoire aux elections rédhibitoire, tout comme son autre projet d’étendre le télégraphe à tout le pays.

Mais mis à part ce léger retard technique, le comique vosgien reste la candidat le plus valable pour les prochaines présidentielles. Rejoignez son comité de soutien.