Même des grands rebelles comme les rappeurs Booba et Kaaris se voient contraints à respecter les règles du confinement qui touche la France.

Cependant, les deux pseudo-chanteurs aimeraient bien avoir la possibilité d’être confinés dans le même aéroport. Cela leur permettrait de continuer la plus grande partie de leur activité professionnelle, à savoir créer des buzz débiles à coup de provocations digne d’ado attardés.

Bien sur, accessoirement, ils nous livrent des niaiseries récitées sur un rythme binaire, mais ce n’est qu’anecdotique. Le reste du temps, ils adoptent les codes tous similaires, qu’il croient être le summum du rappeur et s’entourent d’une bande de lèche-bottes serviles et incultes qui les rassurent et ne sont pas sans évoquer les fats laquais de la cour du roi Soleil

Le reste du temps, ils débitent des niaiseries sur les réseaux sociaux, alternent entre lieux-communs et invectives débilitantes qu’ils rebaptisent « punchline » ou une répartie pitoyable prend le pas sur la réflexion argumentée.

Alors confinons les deux nuisibles et leurs suiveurs dans un aéroport et laissons-les se crêper le chignon…Sans caméra de préférence. Niveau débilité, on a déjà Hanouna et la télé-réalité.

Alors confinons les deux nuiisibles et leurs suiveurs dans un aéroport et laissons-les se creper le chignon…Sans caméra de préférence. Niveau débuilité, on a déjà Hanouna et la télé-réalité!