Un drame qui aurait pu être évité s’est produit dans ce petit village du nord Meusien.Un autochtone nous raconte : « Le Michel, (48 ans NDLR) terminait ses petites affaires avec Pascaline, la femme du Jean-Claude. Mais celui là allait arriver, donc le Michel… Obligé de remonter son falzard à toute berzingue, dans la précipitation il s’est coincé le zob dans la braguette. Il a perdu tellement de sang qu’il a perdu la vie ce con là… Et le Jean-Claude il a perdu son tapis »

C’était un message de l’association NON AUX BRAGUETTES OUI AUX BOUTONS